On pourrait se méprendre !

« Voyez cette poupée de chair, maintenant un amas de plaies, un tas d’organes rongés par la maladie, le siège de tant de projets, dont rien ne survit, dont tout est dispersé. »

« Ce corps décrépit, un nid à maladies, éphémère, un amas putréfié en train de se décomposer : oui, la mort est vraiment le terme de la vie. »

 

Qui a écrit ces lignes ?????

Cioran ????

Schopenhauer ????

Artaud ????

Diogene le Cynique ????

Non

C’est Bouddha !

« Cette stagnation des organes, cette hébétude des facultés, ce sourire pétrifié, ne te rappellent-ils pas souvent l’ennui des cloîtres, les cœurs déserts de Dieu, la sécheresse et l’idiotie des moines s’exécrant dans l’emportement extatique de la masturbation ? »

Ça c’est Cioran, qui décrit la même chose : l’Humanité !

Et pourtant, 2500 ans les séparent…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :