Les illusions nécessaires

J’ai de la chance… je suis une privilégiée… la vie a été bonne pour une fois même s’il a fallut se battre pour en arriver là.

Tout ce week-end, au Lieu Unique (LU) de Nantes (l’ancienne fabrique des biscuits transformée par l’intelligence politique et culturelle de cette ville en lieu d’échanges, de conférences, de vie sociale et intellectuelle), se déroulent les 12e Rencontres de Sophie. L’association Philosophia organise tous les ans cette manifestation qui rassemble des professeurs et des universitaires autour d’un thème : cette année c’est la Folie des Hommes. Des conférences-débats, des ciné-philo, un abécédaire à la Deleuze sont proposés gratuitement au public nantais. Hier, vendredi, j’y suis allée avec quelques élèves du lycée expérimental. La conférence inaugurale par Frédéric Gros (l’auteur du best-seller Marcher, une philosophie) portait sur Michel Foucault et l’Histoire de la Folie à l’Age classique. Je dois avouer que je n’ai pas appris grand chose puisque j’avais déjà lu ce texte et que je suis une fan des cours de Foucault du collège de France, publié justement par Frédéric Gros… Foucault est un grand penseur, non seulement dans ses textes « historiques », mais surtout dans ses fameux cours qui prônent très justement un retour aux Antiques et le souci de soi. Il faudrait que je les relise…

Folie… au lycée une activité philosophique que j’ai intitulé le « XYZ de la philo » nous permet de créer notre propre abécédaire. Nous sommes partis du Z… parce qu’on l’on commence toujours par le A… c’est chiant… et généralement on n’arrive pas à finir tout l’alphabet. Nous avons discuté et écrit sur le Zéro… Yoda… la Walkyrie… la Vengeance… l’Utile… la Trahison… le Sexe… la Rage Vendredi dernier pour préparer les Rencontres de Sophie nous avons dérogé à l’ordre remontant et nous avons parlé de la Folie. Maladie mentale ? Grain de folie dans une vie faite d’ordre et de contrainte ? Le fou est-il pénalement responsable ? Le fou est celui qui est désigné ainsi par la majorité qui se croit normale. J’aime beaucoup cette activité… et les élèves qui y participent aussi je crois. C’est un moment de libre pensée, sans références textuelles ou intellectuelles et à chaque fois nous arrivons à produire une pensée précise qui nous mène souvent dans des débats florissants.

Depuis quelques temps j’écris peu sur ces pages : ma vie est tranquillement bouleversée. Des choix sont à opérer, tant dans la sphère personnelle que professionnelle. Pour la première fois de ma vie je me dit que je suis au bon endroit au bon moment. Les transformations actuelles de notre monde m’affectent (comme dirait Miguel Benasayag… un autre philosophe dont il faudrait que je vous parle plus longuement… et que nous invitons au lycée pour notre anniversaire en mai) et il va bien falloir que j’y réponde. Sans doute est-il terminé ce temps béni de contemplation et de quête ; serait-il venu le temps de l’action ?

Cet après midi dans mon chouette canapé… face aux arbres qui surplombent ma rue… j’ai visionné un long film documentaire sur Noam Chomsky : Les médias et les illusions nécessaires. Je n’ai jamais eu le temps de lire ses écrits même si j’étais foncièrement touchée par sa pensée. Les médias produisent le consentement des masses : ce documentaire du début des années 90 sonne aujourd’hui à mes oreilles comme une prophétie. Chomsky est un prophète qui a toujours exprimé son doute quant à la réalité des libertés dans nos chères démocraties. Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce film c’est le moment où Chomsky, déjà révolutionnaire dans son domaine pourtant ingrat de la linguistique, a décidé, de façon raisonnable et raisonné, de devenir un activiste, un enragé, un critique, un belligérant… Il l’a fait de façon consciente, sachant bien qu’il mettait sa famille en danger, se mettant délibérément face aux critiques et aux assauts venus des parangons de notre déchéance intellectuelle. Il explique de façon claire que les médias (au début des années 90 c’est encore beaucoup l’affaire de la presse écrite, surtout aux Etats-Unis) ne complotent pas pour asservir les masses mais de par leurs institutions organisent notre société où le temps de cerveau des plus faibles est vendu aux annonceurs entre deux mi-temps de football ou de rugby pour en faire une masse ignare et consentante de son propre esclavage. Cette idée nous semble évidente … euh… en tout cas pour moi… mais elle fut celle avant tout de Chomsky dès les années 60 !

Que faut-il faire ? Parce que les discours théoriques ont de plus en plus tendance à me faire grincer des dents… il faut apprendre à filtrer, apprendre à décrypter le monde avec ses propres œillères, avec son propre jugement qu’il soit bon ou mauvais, peut importe, du moment qu’il soit le nôtre. Car la force mondiale, qui me tue à petit feu dans n’importe quelle conversation actuelle, du Big Brother est qu’il est Inside You… qu’il est en nous, qu’il s’est insinué jusqu’au plus profond de nos croyances, de nos convictions, de nos jugements. Qui croit aujourd’hui sur cette planète posséder un libre-arbitre est tout aussi puéril que le brave laboureur en Europe au Moyen Age ou à l’époque moderne asservie par le christianisme. Religion… Politique… Médias… voilà les chaînes éternelles de nos esprits. Pour s’en défaire il faut accepter d’Etre… et là, ma fois, on touche à une l’ontologie… c’est sans doute un peu trop vous demander pour un samedi soir.

Une petite citation que j’ai prise dans le documentaire : « The best political leaders are the ones who are lazy and corrumpted »… les meilleurs chefs politiques sont ceux qui sont paresseux et corrompus.

« Education is a system which imposes ignorance » :  l’école est un système qui impose l’ignorance.

Pour finir en musique (comme d’habitude), la chanson et le clip superbes et prenant de Gotye, Somedoby I use to know (Quelqu’un que j’ai connu) qui raconte ce moment fatal dans une relation où l’autre dont on se sépare peut-être en se forçant, devient un souvenir, un fantôme, un rêve, une illusion qui a traversé notre vie…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :