Comment faire face à la barbarie ?

Ce qui nous touche et nous insupporte particulièrement dans cette tragédie du terrorisme islamique, c’est que nous avons l’impression d’une régression historique. La violence politique que l’Europe a déjà connue au XXe siècle, celle des régimes totalitaires, avec la force de sa rationalité : la terreur nazie, du stalinisme ou du maoïsme était compréhensible, du moins avec beaucoup de recul, car fondée sur des idéologies nées de la civilisation européenne elle-même. C’était surtout des violences politiques.
Aujourd’hui, l’Etat islamique nous ramène à des luttes que nous avions cru dépasser. L’ignorance, le fanatisme religieux, la crédulité, l’emprise sectaire, le dogmatisme, tout cela nous pensions que les Lumières l’avaient effacé. On a plus l’impression de lutter contre des Savonarole, des Torquemada et pas contre des nazis ou le KGB ! Et c’est cela qui nous déstabilise, car, en France en particulier, nous pensions en avoir terminé avec cet obscurantisme là. Et nous sommes d’autant plus déstabilisé que nos armes, en particulier l’humour, la philosophie, mais aussi l’anti-cléricalisme, sont devenus un peu dérisoires et surtout nous ne savons peut-être plus vraiment les utiliser.
C’est une guerre d’un autre temps dans laquelle nous sommes pris. L’attentat contre Charlie Hebdo, contre la liberté d’expression, contre l’humour et la caricature était déjà bien un signe.
Autre signe : les assassins martyrs et drogués sont très semblables à ces hachashins, mot qui a justement donné assassin mais aussi hashish, la drogue dont se gavaient les tueurs avant de partir en expédition. Cette secteur islamique du Moyen Age, dirigée par le Vieux de la Montagne, avait comme objectif de détruire les « mécréants », en l’occurrence d’autres musulmans, en les attaquant à l’arme blanche. Elle a été fondée au XIe siècle par Hassan-ibn Sabbâh au château d’Alamut dans l’Elbrouz iranien avant de se répandre dans toute la région aujourd’hui au mains de Daech. Cette secte mystique de mouvance ismaélienne s’en prenait aux chefs et  notables turcs seldjoukides ou aux sunnites ! La secte fut éradiquée au XIIIe siècle par l’invasion mongole.
Je ne sais pas si les assassins modernes connaissent ses références (!) mais il est certain que la drogue joue un rôle important dans la politique d’expansion de Daech : il ne faut pas être soi-même pour pouvoir atteindre un tel degré de violence et de manque total d’empathie.

Comment faire contre un tel fanatisme ? Comment user de l’intelligence et de la raison quand, en face de soi, on ne vous répond que par l’absolu de la Vérité ? Peut-être en n’étant pas sur ce terrain là, celui de la religion justement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :