La modernité liquide de Zygmunt Bauman : parce que l’individu est toujours plus faible que le groupe.

Nous vivons une époque de changements, c’est une tautologie aujourd’hui de dire cela. Le principal changement est social et il a trait à la place ou les places que les humains tiennent et vont avoir à tenir non seulement dans le monde, pensé de plus en plus comme un système Terre nous dit Dominique Bourg, […]

Lire la suite La modernité liquide de Zygmunt Bauman : parce que l’individu est toujours plus faible que le groupe.

Démocratie – Quand la représentation ne fonctionne plus

Aujourd’hui, dimanche 11 juin, c’est jour d’élections législatives. Après quelques hésitations, je me suis finalement rendue dans mon bureau de vote campagnard pour voter et choisir parmi les 16 candidats qui se présentent dans ma circonscription de Loire Atlantique ! Je n’avais pas voté au second tour de l’élection présidentielle et aujourd’hui encore je crains […]

Lire la suite Démocratie – Quand la représentation ne fonctionne plus

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?

Je n’étais pas dans les rues aujourd’hui. Je n’aime pas marcher au pas, je n’aime pas les mots d’ordre. Je n’aime pas marcher derrière des politiques qui continuent, malgré tout, à jouer à la politique. Est-ce que les rassemblements d’aujourd’hui vont arrêter la casse sociale, les inégalités toujours plus grandes, la pauvreté qui galope, l’adoration […]

Lire la suite Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?

Que faire ? Encore ?

J’aime beaucoup cette question. Car elle pose la seule et vraie question qui nous intéresse aujourd’hui. Beaucoup pensent qu’ils font, alors qu’ils ne brassent que du vent. Qu’est-ce que cela veut dire « faire » ? Et pourquoi est-ce si important à notre époque. Déjà, parce qu’on a laissé depuis trop longtemps ce privilège à des professionnels, […]

Lire la suite Que faire ? Encore ?

Crise de la civilisation : la question de la violence, article paru sur le site Politis.fr

Lire la suite

Au nouveau monde qui point

Quand j’avais 17 ans, que j’étais lycéenne en région parisienne à la fin des années 80, je pestais contre mon époque et je pensais être née trop tard. Trop tard dans une société d’individualistes, d’orgueilleux où le fric était roi, où l’argent était l’unique sens que l’on pouvait donner à sa vie. J’étudiais avec passion […]

Lire la suite Au nouveau monde qui point