Koan

Le Maître va et vient avec son bâton. Il marche et il commande. Quand le Maître te demande « Où est le bâton ? » ou bien « Ceci n’est pas un bâton ! Comment l’appelez vous ? », tu peux répondre « Mu » à ses questions… ou bien t’avancer dans la cour du monastère, prendre le bâton du Maître et le briser en deux.

La Réalité se tient sur le fil d’un cheveu qui est tombé ce matin. L’Illumination va à la vitesse d’un battement d’ailes d’une libellule bleue au-dessus du marécage. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :