Citation : Elsa Cayat

« La princesse charmante ou le prince charmant, que l’on attendait dans ses rêveries les plus intimes, n’est effectivement qu’un rêve, dont les fondements piquants se reposent sur un mol oreiller, que la réalité au bout d’un moment se chargera de rappeler par leur dureté pour nous réveiller. L' »idéal », la « moitié », la « bonne », le « bon », n’existent pas ; de surcroit quand bien même par magie ils existeraient, ils ne nous satisferaient pas. » Elsa Cayat, « Un homme + une femme = quoi ? »

Publicités

Un commentaire sur “Citation : Elsa Cayat

Ajouter un commentaire

  1. On croit aimer un être et on en découvre un autre. La faute ne lui en incombe pas. C’est l’amour qui est une erreur. (…) Ne nous berçons pas d’illusions : on ne rencontre jamais personne.
    Roland Jaccard (Une fille pour l’été)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :