P1020224Etre.
Avec des doutes et des questions.
Avec des sanglots et des blessures.

Etre comme un arbre, racines solides
Ancré
Mais sentir le vent qui déjoue ma tristesse,
Qui bouge sans cesse et nous fait valser.

Paisiblement, être,
Tourner vers la terre, son regard, son visage,
Respirer l’odeur qui émane,
Se nourrir de la réalité comme d’une herbe magique.

Etre.
Etre l’univers dans un bourgeon
Le bleu limpide qui existe sans effort
La respiration comme le battement de l’éternité

Etre.
Etre posé là
Se laisser aller à l’être, vide
Se laisser aller au souffle, plein
Se laisser aller à la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :