Power Brain – Ilchi Lee

Sans savoir vraiment ni pourquoi ni comment, je me suis mise à lire des livres autour du cerveau, comme celui d’Idriss Aberkane, Libérez votre cerveau. Quand j’ai vu le titre Power Brain d’Ilchi Lee sur NetGalley, je me suis dit que je pourrais continuer ma collection. Mais en fait, au bout d’un moment, en lecture comme en alimentation, quand on mange toujours la même chose, on se lasse… surtout que ces livres disent à peu près tous la même chose, le discours « scientifique » tourne autour des mêmes découvertes récentes : la plasticité des neurones, le deuxième cerveau dans le ventre, les neurosciences sont nos amies.
C’est pourquoi j’ai eu du mal à entrer dans celui de M. Lee. La première partie du livre est, en effet, un énième récapitulatif de ce qu’est notre cerveau, ce qu’il fait, ce qu’il a d’extraordinaire, bla, bla, bla…
Mais l’intérêt du livre vient ensuite. L’intérêt vient du fait que l’auteur est coréen ! Et qu’il tente de faire coïncider sciences occidentales et philosophies orientales. Le cerveau peut être aussi un objet d’exercices non pas tant spirituels que méditatifs, autour de la respiration et surtout du concept du qi, le souffle vital de la philosophie taoïste. J’ai trouvé cet angle d’approche très intéressant et surtout sortant de l’ordinaire.

couv44840167

Un programme

En fait, « power brain » est un programme d’entraînement de notre cerveau, en 5 étapes :
1- Ressentir son cerveau : renforcer le lien entre le corps et le cerveau et stimuler les sens. 2- Assouplir son cerveau : développer sa neuro-plasticité, sa capacité à se  » recâbler « . 3- Transformer son cerveau : le libérer des pensées et des émotions négatives. 4- S’approprier son cerveau : et les fonctions cérébrales des différentes couches pour le reprogrammer. 5- Maîtriser son cerveau : utiliser de manière intentionnelle tout son potentiel, en développant sans relâche les connexions neuronales à l’origine d’une vie heureuse.

Le livre propose alors de multiples exercices, un peu comme un yoga du cerveau. Ces exercices semblent très abordables, c’est leur nombre qui, à mon avis, rendent le programme très compliqué à mettre en oeuvre. D’autant plus qu’on le sait, faire passer ce genre d’enseignement par des livres ce n’est pas la panacée. On apprend pas le yoga ou la méditation en lisant des livres ! On les apprend en suivant les enseignement d’un maître, d’un professeur : ce sont des expériences, des situations que l’on vit avec le corps et justement, pas qu’avec l’esprit.

Un programme qui pose question

L’autre point qui m’a gêné dans ce livre c’est le concept même de programme pour améliorer son cerveau ! C’est le signe de cette course folle du monde contemporain non seulement à la compétition entre les individus mais surtout à l’idée angoissante que nous ne sommes finalement que des avortons et que si on veut on peut être un super héros, un super cerveau, pourquoi pas un génie ! Cette injonction que l’on sent de plus en plus dans notre société, pour ma part je la fuis autant que je peux. Je fais ce que je peux avec ce que la nature m’a donné, un corps, un cerveau, une sensibilité qu’il faut déjà apprendre à vivre et à ressentir. Pourquoi toujours vouloir être autre que ce que l’on est. Et d’où vient cette idée totalement stupide que l’on pourrait améliorer, dans une vision de croissance qui n’est pas sans rappeler le capitalisme économique actuel, notre potentiel. Comme la Terre, nous sommes des êtres vivants finis, mortels. Croire que nous pourrons dépasser ce fait, tout simplement parce que nous sommes pour l’instant en haut de la chaîne alimentaire du vivant sur cette planète, me fais franchement flipper, je dois avouer. C’est, j’en suis persuadée, une très mauvaise interprétation, par des gens qui ne savent pas lire, du concept nietzschéen de surhomme. C’est bien ce que l’on appelle le « développement personnel », un oxymore qui fait pendant au « développement durable » et qui est bien malheureusement au cœur de notre mode de vie post-moderne. Il faudra d’ailleurs que je revienne sur ce terme, dans un prochain article du mon XYZ de la philo.

Publicités

Un commentaire sur “Power Brain – Ilchi Lee

Ajouter un commentaire

  1. Pour la dernière partie de ton article, je suis bien d’accord : je n’aime généralement pas la compétition, donc nul doute que cette exhortation à devenir encore meilleur m’aurait braquée.

    Sinon, ça a l’air très intéressant, je me souviendrai de ces livres si je m’intéresse à ce sujet un jour. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :